Clap de fin

Clap de fin

Le 33e Tour des Ports de la Manche s’achève aujourd’hui après une dernière étape entre Cherbourg-en-Cotentin et Saint-Vaast-la-Hougue bouclée en moins de trois heures. Cette édition 2017 aura bénéficié de conditions météo idéales permettant aux 81 concurrents engagés de valider l’ensemble des courses prévues au programme. Le Tour des Ports de la Manche connaît désormais le nom de ses héros…

Saint-Vaast express

25 milles parcourus en moins de trois heures, l’étape Cherbourg-en-Cotentin / Saint-Vaast-la-Hougue n’a pas traîné. Partis ce matin à 9h de Port Chantereyne, les concurrents de ce 33e Tour des Ports de la Manche ont pris le départ de la dernière course devant la plage de Collignon. Les spis ont rapidement fleuri sous le soleil manchois permettant à la flotte de rejoindre le Raz de Barfleur. Accompagnés d’un fort courant, les bateaux ont doublé le phare de Gatteville à grande vitesse avant de rallier Saint-Vaast-la-Hougue, port d’arrivée de cette édition 2017.

Et les vainqueurs sont

Impériale, la famille Auguin réalise un sans-faute cette semaine. En remportant les 7 courses de ce Tour des Ports de la Manche 2017, l’équipage décroche la victoire dans le groupe 1. Ti’moun Plastimétal, skippé par Jean-Luc Perrée, se classe deuxième suivi d’Eorian, skippé par Vincent Bourget, qui grâce à sa régularité monte sur la troisième marche du podium.

Dans le groupe 2, après une très belle bataille entre les leaders tout au long de la semaine, c’est finalement Monster 737, skippé par Didier Angot, qui monte sur la plus haute marche du podium. Avec un petit point d’écart, Axe Sails, skippé par Marc Gadbin, est deuxième suivi par le Roc Nere III d’Arnauld Leroux.

Thierry Fortin et son équipage remportent le Tour des Ports de la Manche 2017 dans le groupe 3 sur leur Défi Voile Adaptée. Les quatre victoires d’étape y sont sûrement pour quelque chose ! Derrière, Ti’Boat, skippé par Vincent Goullet de Rugy et Rapido II, skippée par Paul Angot, montent respectivement sur la deuxième et troisième marche du podium.

La Railleuse de Robert Bregeon décroche la victoire dans le groupe 4 suivi de Gwaihir Venturi, skippé par Philippe Rios et des Rapetous, skippépar Jean-Luc Pronier. Manche Fibre Kunkel Palettes, malgré ses quatre victoires d’étape, manque le podium suite à une pénalité : lors de l’étape Jersey / Diélette, l’équipage de Jan Legallet avait navigué dans une zone interdite.

Enfin, dans le groupe 5, le Ville de Donville d’Olivier Rapeaud remporte le classement général devant Crédit Mutuel, skippé par Vincent Bunel et Pyranha Brothers, skippé par Philippe Lehoux. Unicaen, skippé par Gilles Mesnil, manque la troisième marche du podium à un point, après une course en demi-teinte aujourd’hui.

La remise des prix aura lieu à 19h ce soir sur le port de Saint-Vaast-la-Hougue. Un repas sera offert à l’ensemble des concurrents de ce 33e Tour des Ports de la Manche avant le feu d’artifice à 23h. C’est unanime, cette édition a été magnifique et tous reviendront. Le rendez-vous est pris !

Ils ont dit

« Il a fait beau et ça c’est bien. Nous avons fait beaucoup, beaucoup, beaucoup de près mais il faut croire que cela nous a réussi. Côté équipage, nous naviguons en famille, on se dispute régulièrement mais on oublie cela très vite à terre autour d’un apéro. Je retiendrais l’étape Jersey / Diélette, notre plus belle course avec plus d’une heure d’avance sur notre concurrent. Une chose est sûre, nous serons là l’année prochaine ! » Pierre Auguin, skipper de Pied d’Alouette, (Aquila), vainqueur dans le groupe 1.

« Cela s’est très bien passé pour nous. L’ambiance à bord, l’ambiance à terre, tout était parfait. La dernière manche a été un grand moment de plaisir avec des pointes à 12,8 nœuds sur notre Monster 737. Tout au long de la semaine, nous avons dû batailler dans notre groupe pour décrocher la victoire. Il y a eu un vrai match entre Roc Nere III, Axe Sails, Dear Nane et nous. Sportivement, c’était top ! » Didier Angot, skipper de Monster 737, (Le Monstre 737), vainqueur dans le groupe 2.

« Super semaine ! Nous avons eu des conditions parfaites avec un vent médium tous les jours qui correspond parfaitement aux possibilités de l’équipage et du bateau. Si nous devions n’en retenir qu’une ce serait sûrement Barneville-Carteret / Guernesey, pour les paysages. Et le parcours technique d’hier, là, c’était la surprise. Nous n’étions pas très motivés pour ce type d’épreuve et finalement on la gagne. Et puis nous avons fait une super navigation entre Jersey et Diélette… Bon, en fait, toutes étaient parfaites, il n’y a rien à jeter sur cette édition ! » Thierry Fortin, skipper de Défi Voile Adaptée, (Sun Fizz 40), vainqueur dans le groupe 3.

« Très belle semaine avec des conditions météo agréables. Nous avons sans doute fait un peu peur aux crabes à plusieurs reprises en allant tirer des bords au ras des cailloux mais tout s’est bien terminé. Nous avons beaucoup travaillé à bord : les réglages, la tactique… L’équipage s’est arraché sur toutes les étapes ! La course entre Jersey et Diélette était sûrement la plus difficile à gagner pour nous car nous avons lutté contre le courant beaucoup plus longtemps que nos adversaires directs mais nous l’avons fait. » Robert Bregeon, skipper de la Railleuse, (prototype 3⁄4 tonner), vainqueur dans le groupe 4.

« Nous avons bien marché sur la première partie de la semaine puis nous avons eu un passage plus compliqué sur les étapes Jersey / Diélette et Diélette / Cherbourg. Par contre aujourd’hui, c’était notre temps, notre étape. Nous étions à plus de 14 nœuds à Barfleur. Guernesey / Jersey est quand même l’étape que nous retiendrons avec un magnifique jeu dans les cailloux et les concurrents loin derrière. Nous reviendrons l’année prochaine mais pas avec ce bateau… Ce sera une surprise ! » Olivier Rapeaud, skipper de Ville de Donville, (Actual 46), vainqueur dans le groupe 5.

LE HUB SOCIAL