« C’était une journée extraordinaire ! »

« C’était une journée extraordinaire ! »

Après une nuit passée dans le port Cherbourgeois, les 91 voiliers de ce 35è Tour des Ports de la Manche ont de nouveau largué les amarres ce matin. Et c’est à midi pile, sous un grand soleil et une brise légère que le coup de canon libérateur est venu du bateau comité. Les équipages ont alors mis le cap vers Port Diélette que les premiers ont rallié vers 16h45 cet après-midi !

Un départ peu commun !
Les équipages étaient heureux ce matin de ressortir chapeaux et t-shirts en prévision de cette belle journée ensoleillée ! Il faut dire que l’arrivée tardive de la veille dans le port Cherbourgeois s’était faite dans une fraîcheur particulièrement vivifiante !
Pour cette 2è étape entre Cherbourg-en-Cotentin et Port Diélette, le comité de course avait choisi d’envoyer la flotte sur 2 parcours différents. Un grand de 45 milles pour les Groupes 4 et 5 et un petit de 28 milles pour les Groupes 1, 2 et 3. Chose peu commune au moment du départ, le vent soufflait dans le dos des 91 voiliers comme nous l’explique Frédéric Bertin, Président du Jury, « Le départ n’était pas très commun car il a été donné avec le vent dans le dos. Les bateaux sont partis sous spi. Cela donne un départ plus difficile à gérer car nous n’avons pas l’habitude de le faire dans ce sens-là mais c’était très beau à voir ! » Scindée en 2 groupes différents, la flotte des plus grands bateaux (Groupes 4 et 5) est partie en premier dans un véritable mano a mano sous spi, « Nous avons d’abord fait partir les plus grands voiliers. Les équipages étaient très accrochés. Plusieurs groupes se sont vraiment chatouillés ! C’était non seulement superbe à admirer, mais aussi très intéressant. J’ai été surpris par le calme des équipages dans la conduite de leurs bateaux car ils étaient presque à se toucher ! Il y avait parfois moins d’un mètre entre les bateaux et ça allait vite ! » nous raconte Frédéric. Du côté des petits bateaux, la flotte plus dispersée au moment du départ s’est finalement retrouvée à la sortie de la rade « Le spectacle sur l’eau était tout aussi magique que pour les concurrents les plus grands ! » conclut Frédéric, qui de ses propres mots, a passé « une journée extraordinaire » à suivre la flotte !

« Nous avons joué avec les cailloux »
Si le départ laisse de belles images, les milles qui ont suivi et notamment le passage du fameux raz Blanchard en laissent tout autant comme nous le raconte Léo, équipier à bord du bateau « La Railleuse » qui court ce Tour des Ports de la Manche en famille, « C’était vraiment une journée très sympa ! Lorsque nous nous sommes retrouvés à contre-courant nous avons choisi d’aller jouer avec les cailloux près de la terre. Bon je dois avouer que c’était un peu chaud quand même. Il y a d’ailleurs un bateau devant nous qui a dû taper et son spi s’est déchiré. Mais c’était vraiment intéressant d’aller regarder les cartes pour ensuite jouer avec les cailloux ! » Une option près des côtes que beaucoup d’équipages ont pris « Les petits bateaux ont longé le haut du Cotentin le plus près de la plage possible pour chercher le courant. Il y a eu un peu de tactique ce qui a laissé le jeu ouvert ! Au moment de passer le raz Blanchard, certains ont frôlé le danger en s’approchant vraiment très près de la côte ! Pour le coup il valait mieux avoir pleinement confiance dans la lecture des cartes ! » ajoute Frédéric.

A l’heure où nous rédigeons ce communiqué tous les bateaux ayant réalisé le petit parcours sont arrivés à bon port. Du côté des plus grands, qui sont allés contourner Aurigny face à un courant très souvent défavorable, une grande partie de la flotte a franchi la ligne dans les temps, ce qui n’est malheureusement pas le cas pour quelques bateaux… Tous attendent actuellement que le niveau d’eau remonte pour rentrer au port.

Et demain ?
Les bateaux quitteront Port Diélette à partir de 9h30 pour un départ qui sera donné à 10h00. Encore une fois deux parcours seront possibles. Si les conditions sont favorables les bateaux des Groupes 4 et 5 s’élanceront sur le parcours n°1 de 38 milles et ceux des Groupes 1, 2 et 3 sur le parcours n°2 de 29 milles. Si au contraire les conditions ne sont pas favorables, tous les équipages partiront sur le petit parcours. Quoi qu’il en soit c’est bien vers l’île Anglo-Normande de Guernesey que tous mettront le cap !
Le programme du Mardi 9 juillet :
– A partir de 9h30 : Sortie des bateaux
– 10h00 : 1er signal d’avertissement
– Arrivée des équipages en milieu d’après-midi à St Peter Port
– 19h30 (FR) : Accueil des concurrents par les élus et remise des prix sur le car-podium
Classement au scratch et temps réel :
Groupe 1 : Pacha (Olivier Guillon) en 4h58’38’’
Groupe 2 : Monster 737 (François Hubert) en 4h41’07’’
Groupe 3 : La railleuse (Robert Bregeon) en 4h26’11’’
Groupe 4 : Les Rapetous (Jean-Luc Pronier) en 7h07’44’’
Groupe 5 : Endless Summer (Manuel Da Rocha) en 6h38’05’’
Tous les classements définitifs seront à retrouver : ici
LE HUB SOCIAL