Eole et ses caprices

Eole et ses caprices

Décidément quand Eole ne veut pas, rien n’y fait !  Alors que l’étape 3 entre Port Diélette et Guernesey a été annulée hier en raison du manque de vent, c’est le même scénario qui s’est reproduit aujourd’hui au grand désespoir des 89 voiliers de ce 35è Tour des Ports de la Manche. Ces derniers sont arrivés cet après-midi dans la ville de Barneville-Carteret, une fois de plus au moteur… Décidément quand Eole ne veut pas, rien n’y fait !  Alors que l’étape 3 entre Port Diélette et Guernesey a été annulée hier en raison du manque de vent, c’est le même scénario qui s’est reproduit aujourd’hui au grand désespoir des 89 voiliers de ce 35è Tour des Ports de la Manche. Ces derniers sont arrivés cet après-midi dans la ville de Barneville-Carteret, une fois de plus au moteur…

Encore et toujours du moteur…
C’est tôt ce matin que les participants ont quitté le port de Guernesey après une chaleureuse soirée passée sur l’île où chants de marins et traditionnel Fish & Chips ont plongé tous les participants dans l’ambiance anglo-normande ! Cela aurait presque donné envie à certains d’y prolonger leur séjour, mais point le temps d’en profiter davantage ! Le comité de course avait convié la flotte sur la zone de départ à 9h30 (heure française) pour le 1er signal d’avertissement. Aussitôt celui-ci donné, c’est le pavillon Lima qui a été envoyé indiquant aux voiliers l’obligation de suivre le bateau comité. La raison ? Une mer d’huile, oui encore elle !
Comme hier, les membres du jury ont guetté toute la journée la moindre risée pouvant permettre de faire partir une manche, en vain. La décision d’annuler la course est tombée officiellement à 14h30 alors que la plupart des bateaux se trouvaient déjà non loin de l’entrée du port. C’est donc au moteur que les 89 voiliers ont rejoint les pontons de Barneville-Carteret cet après-midi. Si l’annulation de cette étape n’a aucune conséquence sur le classement général de ce 35è Tour des Ports de la Manche, c’est évidemment un peu la déception et la frustration de ne pas pouvoir régater, imposé par les conditions météo, qui prédominent chez les coureurs et les organisateurs, comme nous le confiait Benoit Basle, équipier sur le J88 Axe Sail, non sans un trait d’humour, « On m’a forcé à prendre la barre car personne ne la veut ! Il n’y a pas de vent, on ne fait pas de bateau, je fais de la barre au moteur, je suis ravi de l’étape ! (rires) » Du côté du comité de course, même son de cloche, « Il y a un gros anticyclone qui nous embête. Cela nous empêche de programmer de belles courses. Ce sont malheureusement les aléas de la voile et plus globalement des sports de plein air ! On ne peut pas tout contrôler. » ajoutait Didier Cozic, Président du comité de course. Mais ce dernier semble avoir bon espoir pour la 5è étape qui partira demain en début d’après-midi de Barneville-Carteret, « Demain nous avons du vent d’annoncé. On parle de 10 nœuds de secteur Est ou Ouest, nous ne sommes pas encore certains. Les fichiers s’affrontent à ce niveau-là, mais on espère arriver à Jersey à la voile ! » Le challenge est pris !

Et demain ?
Les concurrents vont pouvoir profiter de leur bannette pour une grasse matinée. Ils quitteront les pontons de Barneville-Carteret à partir de 13h30 pour un départ qui sera donné à 14h30. Deux parcours seront possibles, le premier de 24 milles, le second de 33 milles. Le comité de course prendra sa décision en fonction des conditions météo.

Le programme du Jeudi 11 juillet :
– A partir de 13h30 : Sortie des bateaux
– 14h30 : 1er signal d’avertissement
– 21 h00 (heure FR) : Accueil des concurrents par les élus et remise des prix sur le car-podium

 

 

LE HUB SOCIAL